SITE DE LA FÉDÉRATION DES CMPP (Centres Médico Psycho Pédagogiques)

Votre chemin : Accueil > Les CMPP de France > Les groupes régionaux > Alsace-Lorraine


Alsace-Lorraine

Le Groupe Régional d’Alsace-Lorraine
Coordonnatrice régionale : Docteur Bénédicte SIAT,
Directrice médicale, psychiatre au CMPP de METZ

Les CMPP d’Alsace et de Lorraine ont l’habitude de se retrouver depuis de nombreuses années (environ 25 ans soit vers 1988) et ont constitué un groupe « grande région ».
Le groupe a choisi de s’appeler GRAL lors de la réunion du 14/10/2003.
A ses débuts, il ne réunissait que les directeurs administratifs mais rapidement il a été décidé qu’il était intéressant que les directeurs médicaux soient associés à ces rencontres et que la co-direction soit représentée.
Le GRAL se réunit environ 4 fois par an.
Les rencontres ont divers objectifs :
- échanges sur la clinique et l’évolution des pratiques en CMPP (groupes, thérapies familiales…),
- échanges sur le fonctionnement institutionnel,
- manières dont chaque CMPP répond aux demandes, réglementaires et le cas échéant propositions de réponses communes (ex : lors de l’élaboration du Projet Régional de Santé (PRS) 2012-2017 de Lorraine),
- mise en place de formations et journées d’échanges communes sous l’égide de la FDCMPP.

Ces journées ont pour but de :
- favoriser le partenariat et le travail en réseau à partir des discussions théoriques, cliniques et des échanges avec les participants,
- élargir les connaissances des participants aux nouvelles données scientifiques,
- favoriser la mise en place d’un vocabulaire commun entre les divers intervenants de terrain,
- promouvoir un meilleur ajustement des pratiques aux évolutions sociales ou cliniques.


Dates des réunions du GRAL (groupement régional d’Alsace-Lorraine), regroupant les Directeurs Médicaux, les Directeurs Administratifs et Pédagogiques et les Directeurs Administratifs pour 2017-2018 :
5 octobre 2017 à Nancy, 21 décembre 2017 à Mulhouse, 22 février 2018 à Metz, 19 avril 2018 à Bar-le-Duc

3ème Journée d’études, le 29 avril 2016, à Strasbourg.

« Où sont passées les psychoses ? »
Voir plaquette de cette 3ème Journée en document joint

2ème Journée des CMPP d’Alsace et de Lorraine le 24 mars 2012 sous l’égide de la FDCMPP
Elle a réuni les personnels des établissements de soins et de leurs partenaires (métiers de l’enfance) sur le thème de la performance des pratiques.
L’argumentaire de la journée, basé sur un axe neuropsychologique et un axe clinique psychanalytique était le suivant :

LE TRAVAIL D’ÉLABORATION EN CMPP, ENTRE NORME ET SINGULARITÉ
« Après avoir parlé de performance lors des journées précédentes, nous nous interrogerons sur la manière d’entendre la commande sociale qui tend à quantifier et à normaliser les individus.
Cette dernière cherche à mesurer l’écart à la norme et à proposer un protocole standardisé de soins pour ramener le sujet vers cette norme.
Comment laisser une place au temps de l’apprentissage et à l’élaboration singulière qui permettra à l’enfant de trouver sa voie ?
Pour ce faire, les CMPP élaborent en équipe pluridisciplinaire, des soins adaptés à la singularité du sujet.
Nous aborderons ce thème sous des perspectives différentes, de la neuropsychologie à la psychanalyse en passant par la pédagogie. »
Voir plaquette de cette 2ème Journée en document joint

1ère journée le samedi 20 mars 2010 sous l’égide de la FDCMPP
Les enseignants et personnels des RASED avaient été également invités à participer.
"La performance en question" a constitué le thème de cette journée, qui a bénéficié notamment de la présence de Saül KARSZ, philosophe sociologue et de Daniel LEMLER, psychiatre psychanalyste.

LA PERFORMANCE EN QUESTIONS
« Notre société actuelle est prise entre l’idéal d’une société solidaire et égalitaire et la référence constante à un idéal libéral où domine l’image mythique de l’entrepreneur qui réussit à s’imposer dans un marché de libre concurrence parce qu’il est le « plus performant ».
Quel sens donner au terme de performance ?
Il renvoie à l’idée que nous serions au départ tous identiques et que seule la compétition pourrait nous différencier.
Peut-on imaginer qu’une telle illusion ne soit pas aliénante ?
Cette notion de performance nous concerne doublement : d’une part en tant que soignant, d’autre part en tant qu’institution.
Quelles sont les incidences de cette idéologie de la performance sur notre clinique quotidienne ? Qu’en est-il du devenir psychique d’un sujet renvoyé sans cesse à lui-même ?
On peut craindre que le sujet ne se sente bien seul dans un univers de quantification/comparaison dont on peut facilement éliminer le lien affectif.
Dans le discours social ambiant, l’institution est vue au crible de l’évaluation et de la performance. Cette logique de performance succède à celle de l’efficience.
Tout serait-il évaluable ou normalisable dans nos métiers ? »
Voir plaquette de cette 1ère Journée en document joint

FDCMPP - Féférer les Centres Médico-Psycho-Pédagogiques